Vous êtes ici : Accueil > LE CDI

Version PDF de cet article

Rencontre avec l’association ASTI

Le mercredi 13 mars 2019, nous, les CVPA1 et les MA1, avons reçu des bénévoles de l’ASTI (association de solidarité avec tous les immigrés) qui nous ont raconté trois récits de migrants. Ensuite, un de nos camarades du lycée nous a raconté son voyage.

La première histoire est celle de Moussa. Il vient du Soudan. Il a subi le racisme dans son pays où les arabes ne veulent pas des personnes de couleur noire. Ça a été très dur pour lui de venir en France. Un jour, à Caen, il est allé au marché, il a demandé à une vendeuse des renseignements sur un livre et la femme lui a demandé d’où il venait. Il a dit du Soudan et la femme a reculé. Quand Moussa a raconté son histoire, la femme n’a plus eu peur. Dans cette histoire, ce qui nous a choqué, ce sont les préjugés des gens .

La deuxième histoire est celle d’Abdel. Au Maroc, il était pauvre et n’avait pas de famille. Il a décidé de venir en France pour essayer de changer de vie. Son voyage a été très long et très dur. Ce que nous retiendrons de cette histoire, c’est qu’il est difficile de voyager sans argent.

La troisième histoire est celle de Somaya et Soraya, deux soeurs Afghanes. A cause de la guerre dans leur pays, elles ont fui en Iran où elles sont restées enfermées pendant 9 ans dans une pièce à travailler tous les jours avec leur famille. Aujourd’hui, ils ont réussi à venir en France mais Somaya est encore traumatisée par son histoire. Ce qui nous a choqué, c’est qu’elles n’ont pas eu le goût de l’enfance.

Pour finir, notre camarade nous a raconté son voyage qui a duré sept mois. Il vient d’Afghanistan. Nous avons retenu quelques moments marquants. Quand il était en Grèce, il est resté 24 heures dans un camion frigorifique pour aller en Italie. Quand il est arrivé en France, à Nice, il a pris le train pour aller à Paris et il y a un contrôleur qui lui a dit : « Sortez ! Sinon j’appelle les gendarmes » mais il ne l’a pas fait. Là aussi, ce que nous avons découvert, c’est le temps qu’il faut pour venir en Europe et les difficultés qu’il faut surmonter.

Nous avons trouvé ces deux heures très instructives. Ça fait prendre conscience qu’ il y a des gens dans le monde qui n’ont pas la même chance que nous.C’est bien d’assister à ce genre de récits. Ça permet de réveiller des personnes qui ne savent pas ce qui se passe derrière l’histoire des immigrants.

Les CVPA1 et les MA1

Luca BEUNARD - Chargé communication

Recherche

Mentions légales | Agence de communication CREATEIS | design by ELEM | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0